Archives de la catégorie ‘Musique’

« Quand le dernier arbre aura été abattu,

Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,

Quand le dernier poisson aura été capturé,

Seulement alors les visages pâles s’apercevront

Que l’argent ne se mange pas. »

Inspiration

Publié: mars 16, 2015 dans Film, La boîte à merveilles, Musique

Un souffle de motivation; pour donner un peu d’élan à nos journées qui en manquent souvent.

Un peu de musique…

Publié: février 27, 2015 dans La boîte à merveilles, Musique

…Et trois minutes de rêve en attendant les jours meilleurs. Quand le marchand de sable n’oubliera plus de passer au dessus de nos têtes.

« Youthful hearts
Get stretched along the road
And buried under all they’ve come to know.
Living fast
‘Cause this wilderness won’t last.
These days just blow away into the past.

When we got here we were young men
What we’ve done has made us old.
Left us die out in these frozen fields so far away from home.
And if I live to see the end
I’m gonna make a brand new start
But I’ll never be the same again
Without my youthful heart

If I get old I’m living easy.
Find a nice old country home.
Let the land do what she wants to.
Leave her wild and overgrown.
And when I’m sure my days are numbered
Find a nice place in the fields
And thank that little voice inside my head
For such good company… »

Delicate, Damien Rice

Publié: janvier 11, 2015 dans La boîte à merveilles, Musique
Tags:

Quelques minutes de douceur dans ce monde absurde

Soundtrack (suite)

Publié: janvier 8, 2015 dans La boîte à merveilles, Musique
Tags:

Une bande son pour le film d’une année, le film de nos vies qui continue de tourner sur l’écran noir de nos nuits blanches.

https://www.youtube.com/watch?v=Amxirj2vULQ (/!\ Attention, certaines images peuvent être violentes)

—————————————————————————————————————————————————————

Tour de magie…

Publié: novembre 18, 2014 dans Citations, La boîte à merveilles, Musique

Un petit tour de magie, histoire de vous réchauffer le cœur, pendant que le vent polaire souffle le froid sur nos peurs

« Our deepest fear is not that we are inadequate. Our deepest fear is that we are powerful beyond measure. It is our light, not our darkness that most frightens us. […] Your playing small does not serve the world. There is nothing enlightened about shrinking so that other people will not feel insecure around you. We are all meant to shine, as children do. […] It is not just in some of us; it is in everyone and as we let our own light shine, we unconsciously give others permission to do the same. As we are liberated from our own fear, our presence automatically liberates others. »

Marianne Williamson, A Return To Love

inception-paris

« Vivre, c’est faire de ses rêves des souvenirs. » (Sylvain Tesson, Petit traité sur l’immensité du monde)

Salut !
Voilà quelques trésors pour garder l’inspiration et la flamme sous la pluie battante…

tumblr_mi57b8r1fI1qkujg9o1_400

Hokusai

desert004

sunshiningintheforest

1339771967-wallpaper-1994417

Saguaros-Sonoran-Desert-Arizona

a-night-stars-bokeh-Switzerland-Alps-Matterhorn-Zematt-cervino-sky-HD-Wallpaper

fd756f4e

Poisson rouge


Et pour finir, une liste de livres magnifiques pour les soirées de plus en plus longues.

– Charles Bukowski: You get so alone at times that it just makes sense
– Gabriel Garcia Marquez: La mala hora
– Ernesto Guevara: Notas de viaje por America latina
– Jack London: The Call of the Wild
– Antoine de Saint-Exupéry: Vol de nuit

Bonne nuit à tous !

Into the Wild movie posterChasing Mavericks

En surface, Into the Wild et Chasing Mavericks sont séparés par une frontière. Celle qui oppose l’Alaska à la Californie, ou l’océan aux massifs enneigées. Mais lorsqu’on plonge au cœur de ces films, la démarcation laisse place à une énergie partagée. L’âme de deux aventuriers, et leur trajectoire fuyante comme des comètes qui filent entre les doigts.

Au cours de ces deux voyages captivants, les croisements ne manquent pas : la période autour de laquelle se déroulent les deux histoires (vers 1992), mais aussi le lieu. Ainsi, sur la route de l’Alaska, Christopher McCandless est passé par les plages où surfait Jim Moriarty…
vstplyfp

Ensuite, le hasard des rencontres qui oriente la route des deux personnages, et la démarche de préparation en vue de cette expérience.
C’est aussi la même recherche d’un chemin et poursuite d’un idéal : Un retour aux sources, l’idée d’harmonie avec la nature qui nous entoure. L’envie débordante de se fondre dans l’immensité pour se sentir vivant…

as_surf_tazy2_576

INTO+THE+WILD+PHOTO2

Peu à peu, vagues et montagnes se confondent pour incarner la raison qui nous fait vivre, ce rêve qui nous anime. Comme une invitation à embraser chaque seconde de son existence, qui trouve un écho particulier en chacun de nous.

Avant de partir, voilà quelques citations dans la même veine :

« Tout ce que la mer a à offrir ce sont ses grosses bourrasques, et de temps en temps une sensation de puissance. Il est vrai que je ne connais pas grand chose à la mer, mais ici en tout cas c’est comme ça. Et je sais aussi que dans la vie, le plus important n’est pas nécessairement d’être fort mais de se sentir fort et de se mettre à l’effort au moins une fois, de se retrouver au moins une fois dans la condition humaine la plus archaïque. Affronter seul la pierre aveugle et sourde sans rien pour vous aider ; si ce n’est vos mains et votre tête… »
Primo Levi

« Il ne faut pas chercher à rajouter des années à sa vie mais plutôt essayer de rajouter de la vie à ses années »
« Il est important d’avoir des rêves assez grand pour ne pas les perdre de vue quand on les poursuit »
Oscar Wilde

Et puis je vous renvoie vers Ocean, de John Butler Trio. Ça va tellement bien avec 🙂
https://danslafourmiliere.wordpress.com/2013/06/22/ocean-john-butler/